fbpx

Sudation excessive (aisselles, sous les seins, …)

Certaines personnes connaissent des sueurs excessives difficiles à maîtriser. Aujourd’hui, cela peut être réglé grâce à la toxine botulinique. Ce médicament peut être utilisé pour contrôler la sudation excessive en bloquant les glandes sudorifiques, qui produisent un surplus de sueur. Les aisselles, le front, les mains et les pieds sont des régions fréquemment traitées. En 2001, Santé Canada a approuvé le BOTOX et le XEOMIN pour le traitement de l’hyperhidrose au niveau des aisselles.

  • Qu’est-ce que l’hyperhidrose?

On parle d’hyperhidrose lorsqu’il y a sudation excessive, c’est-à-dire lorsque la quantité de sueur produite dépasse de façon considérable le volume requis pour la thermorégulation corporelle. En effet, le rôle de la transpiration est de concourir à la régulation thermique afin de maintenir le corps à bonne température. La croyance populaire est qu’il est normal de transpirer, peu importe la quantité. Cependant, les sueurs excessives ne sont ni négligeables, ni nécessaires.

Selon les données publiées, environ 2,8% de la population souffre d’hyperhidrose, dont 10% sous forme généralisée et 90% sous forme localisée. Cela concerne principalement la sueur au niveau des aisselles, des mains et des pieds. Les antécédents familiaux sont souvent positifs.

L’inconfort généré par ce problème médical est non négligeable. Les gens qui souffrent de sudation excessive peuvent projeter l’image de malpropreté et d’anxiété, en plus de voir leurs vêtements abîmés par la sueur.

Le BOTOX/XEOMIN, une fois injecté dans la peau, agit en empêchant la libération de l’acétylcholine, molécule à l’origine de la production de sueur, au niveau des terminaisons nerveuses. Ce médicament réduit considérablement l’activité des glandes sudoripares des régions ciblées.

Lors du traitement, la peau est initialement désinfectée, ensuite de multiples injections superficielles sont faites dans les zones ciblées de production de sueur. Une anesthésie locale est usuellement nécessaire.

Peu d’effets secondaires sont attendus suite à un traitement de BOTOX/XEOMIN pour l’hyperhidrose, bien que de petits hématomes soient possibles. La réduction de production de sueur sera rapidement observée dans les sept à dix jours suivant les injections.

Lors du premier traitement, il est habituellement attendu que les glandes sudoripares soient bloquées pendant environ 4 mois. Dès le deuxième traitement, la période d’efficacité du BOTOX/XEOMIN augmente et les glandes sudoripares seront bloquées environ 8 mois. Ainsi, des traitements peu fréquents vous permettront de contrôler et d’éliminer la sueur corporelle excessive aux endroits traités.

Au niveau des aisselles, le laser MiraDry est maintenant disponible et approuvé par Santé Canada.

Témoignages

Inscription à l'infolettre

Clinique Laflamme vous offre une première consultation gratuite lors de votre inscription à l'infolettre afin de vous proposer un traitement personnalisé.