fbpx

LES LÈVRES : RECETTE POUR LES 20 À 80 ANS

LES LÈVRES : RECETTE POUR LES 20 À 80 ANS

CONCILIER INJECTION ET EFFET NATUREL, TOUT UN ART!

Les traitements au niveau des lèvres est un sujet vaste qui requiert une perspective plus large que la seule volumisation des lèvres par agent de comblement.

Effectivement, la zone inférieure du visage lie intimement les lèvres/la bouche, les nasogéniens, les marionnettes et les bajoues. Plus largement, la zone inférieure du visage doit être analysée en lien avec tout le visage et même, la personne dans son ensemble.

Ainsi, avant de penser à injecter avec de l’agent de comblement ses lèvres et de rêver à l’obtention de lèvres pulpeuses, il faut évaluer les signes de vieillissement au niveau de la région et même de tout le visage… Il faudra toujours garder en tête une vision globale, afin de poser des gestes harmonieux.

De plus, la physionomie de la bouche et la largeur de la muqueuse ne seront pas modifiés substantiellement par l’injection d’agent de comblement. Il est donc utopique de penser que des lèvres minces depuis la naissance puissent se transformer en lèvres pulpeuses et généreuses, et ce même si vous envisagez l’injection de 10 seringues d’agent de comblement!

Ainsi, le conseil le plus pertinent que je puisse vous donner est de vous préparer à votre consultation en gardant l’esprit ouvert.

Voici donc quelques cas de figures qui vous feront réfléchir :

  1. Les femmes qui ont déjà de bonnes lèvres et peu ou pas de signes de vieillissement : il est possible de juste injecter. Il est aussi possible de combiner l’agent de comblement à d’autres mesures, afin de potentialiser « l’ouverture » des lèvres et rendre le tout très naturel, de face et de profil.
  1. Les femmes qui ont peu ou pas de signes de vieillissement, qui ont des lèvres minces naturellement et qui perdent encore plus d’ouverture de muqueuse lorsqu’elles sourient, doivent comprendre que le seul fait d’injecter ne fera pas « remonter » la lèvre. Elles risquent d’augmenter l’épaisseur de la lèvre, mais pas son dégagement.  Nous pouvons intervenir et augmenter le dégagement de la lèvre. La seule avenue n’est pas la chirurgie qui vise à couper et raccourcir la peau sous le nez. Toutefois, il faudra bien doser les attentes.
  1. Les femmes qui avaient des lèvres plus généreuses et qui voient celles-ci s’amincir avec l’âge peuvent tout à fait injecter leurs lèvres. Il faut juste le faire avec une approche globale, afin bien de préserver l’harmonie. En effet, selon le degré de vieillissement, nous élargirons notre champ d’action pour inclure plus largement la partie inférieure du visage.
  1. Finalement, la patiente qui désire juste injecter la peau au-dessus de sa lèvre supérieure afin de réduire les rides dynamiques et/ou statiques doit aussi être conseillée. En effet, l’agent de comblement permet d’atténuer les rides mais cet outil a des limites. Il masque mal les rides dynamiques et requiert alors l’ajout de toxine botulinique en petite dose (éphémère et parfois mal toléré autour de la bouche). Pour les rides statiques péribuccales, plus elles sont creuses et entourées de signes de vieillissement marqués, plus il faut utiliser une approche globale.

Donc, cette zone est pleine de promesses et de résultats intéressants!

Il faut juste trouver le parfait doigté.

Les lèvres sont une zone aussi complexe et subtile que les cernes. Pour réussir, il faut souvent raccourcir le tissu… Je vous expliquerai en consultation!

Dre Laflamme

Inscription à l'infolettre

Clinique Laflamme vous offre une première consultation gratuite lors de votre inscription à l'infolettre afin de vous proposer un traitement personnalisé.