fbpx

Contrôle de l’acné et de la rosacée

L’acné rosacée est une maladie inflammatoire chronique qui occasionne bien des difficultés aux gens qui en souffrent. Elle touche le plus souvent des patients âgés de 30 à 50ans, à peau claire, mais elle affecte également les patients à peau plus foncée chez qui elle est probablement sous-diagnostiquée. Elle prédomine chez les femmes et est généralement localisée dans la région centrale du visage : le nez, les joues ainsi que le front. L’acné rosacée non traitée peut engendrer ultimement de l’inflammation persistante et une distorsion de la peau, bien connue au niveau du nez sous l’expression « Brandy Nose ». Ainsi, il est important de contenir cette condition, faute de pouvoir l’éradiquer.

L’hérédité peut être un facteur de transmission de l’acné rosacée, mais certains facteurs sont bien identifiés comme étant des déclencheurs de la maladie comme l’alcool, les hormones féminines, l’exposition au soleil, le sport, la nourriture épicée, le stress et les changements de température. Même en évitant ces facteurs, la progression de l'acné rosacée reste incertaine, et c’est là que nous pouvons intervenir afin de vous aider.

L’acné rosacée est une condition bien distincte de l’acné juvénile. Elle se présente sous plusieurs sous-types isolés ou combinés :

  • Rosacée érythématotélangiectasique : condition qui se présente sous forme de bouffées de chaleur au visage et avec de la rougeur à la partie centrale du visage. Avec le temps, de minuscules vaisseaux seront visibles sur la peau.
  • Rosacée papulopoustulaire : condition qui se présente sous forme de plaques rouges dans la partie centrale du visage, avec des boutons et des bosses rouges qui vont et viennent. Avec le temps, des vaisseaux seront visibles sur la peau.
  • Rosacée phymateuse : celle-ci résulte de plusieurs années d’activité d’acné rosacée. L’inflammation engendre un épaississement de la peau et des vaisseaux deviennent visibles. Cette condition touche plus les hommes et survient surtout au niveau du nez. Le menton, le front, les joues et les oreilles peuvent toutefois être touchés.

Pour contenir et atténuer l’acné rosacée, il est possible d’utiliser des antibiotiques topiques ou encore systémiques (lors des exacerbations). Des crèmes peuvent aussi être prescrites. La lumière pulsée est un outil particulièrement intéressant, car ce traitement permet de réduire l’inflammation et la rougeur et contribue à la stérilisation de la peau. Le photorajeunissement par lumière pulsée est un outil qui permet de traiter des problèmes cutanés communs. La plateforme médicale Sciton est équipée d’un BBL (BroadBand Light) qui nous permet de filtrer la lumière à la longueur d’onde désirée pour cibler la problématique désirée, et ainsi traiter de façon sécuritaire une gamme étendue de problèmes cutanés. Parmi ces problèmes, les taches brunes d’hyperpigmentation (lentigos solaires), les taches de vieillesse et aussi l’acné rosacée. De manière générale, la lumière pulsée sera utilisée entre une et quatre fois par an. Une série de traitements peut être requise lorsque nous débutons le traitement d’un cas sévère d’acné rosacée.

Il est primordial de souligner que l’aspect phymateux au niveau du nez ou de toute autre région peut aussi être traité avec des technologies. Il nous est maintenant tout à fait possible de réduire la taille du nez et son apparence hypertrophiée, en utilisant des technologies comme le Trusculpt de Cutera, l’Accent Prime d’Alma Laser et l’Ulthéra. Les fils tenseurs ont aussi la capacité d’amener une contraction et une uniformisation du tissu cutané.

Témoignages

Inscription à l'infolettre

Clinique Laflamme vous offre une première consultation gratuite lors de votre inscription à l'infolettre afin de vous proposer un traitement personnalisé.